Comment optimiser l’accessibilité grâce aux élévateurs ?

Intégrer un ascenseur à sa maison est un excellent moyen d’améliorer son quotidien et de valoriser son bien.  

L’installation d’un ascenseur de maison facilite l’accès des étages ou du garage aux personnes à mobilité réduite. Il permet de rester plus longtemps chez soi, de se remettre pendant une convalescence et de porter des charges lourdes sans se fatiguer. 

Encore considéré comme un luxe par beaucoup de Français, l’ascenseur privatif tend heureusement à se populariser. 

A2A Ascenseurs propose ainsi des ascenseurs de maison fabriqué dans ses usines en France, fiables, durables, silencieux et économiques pour faire évoluer votre habitat en phase avec votre style de vie.  

Choisir entre 2 types d’ascenseurs pour la maison

L’élévateur de personnes ou mini-ascenseur se décline en deux grands types de structures : l’ascenseur autoportant et l’ascenseur de maison à installer dans une gaine maçonnée qui lui, s’appuie sur un mur porteur. 

Voici leurs principales différences : 

  • Ascenseur privatif à structure autoportante : Pour se déplacer, la cabine de l’ascenseur se hisse et redescend grâce à un pylône métallique. Le bureau d’étude A2A a concuconçu un ascenseur privatif avec un structure autoportante unique. Elle peut être installée n’importe où, au centre de la cage d’escalier ou même à l’extérieur de la maison, car elle n’a pas besoin d’appui. Elle peut etreêtre recouverte d’une simplasimple gaine placo. Une fois à l’étage, la cage d’ascenseur disparaît du champ de vision.  
  • Ascenseur installé en gaine maçonnée :  il est fixé sur un mur porteur pour faciliter la montée des étages. La construction d’une gaine d’ascenseur coûtant plus cher que celle d’un pylône le pylone autoporteur A2A unique, ce type d’ascenseur privatif est souvent plus onéreux, hors frais de personnalisation.  

Comment monte un ascenseur de maison ?

Le fonctionnement de l’ascenseur particulier se base ou sur un système hydraulique  ou sur un système électrique (moins énergivore et ne necessitantnécessitant pas de local pour stocker la machinerie). 

  1. Ascenseur hydraulique 

L’ascenseur hydraulique a été le modèle privilégié par les particuliers pendant ces dernières années. En effet, ce mécanisme repose sur une pression déclenchée par une pompe, ce qui le rend discret et peu bruyant. 

Pour monter, la pompe envoie de l’huile de l’ascenseur vers un piston. Le niveau monte et l’ascenseur s’élève. À l’inverse, pour faire redescendre la cabine, l’huile est évacuée du piston-vérin jusqu’à arriver dans la pompe, elle-même située dans un local machinerie ou un coffre métallique au sous-sol ou au rez-de-chaussée. 

  1. Ascenseur électrique 

L’ascenseur électrique a le même confort d’approche au palier, il permet de desservir jusqu’à 10 étages. Pour monter ou descendre, il fonctionne comme un ascenseur traditionnel et active un moteur qui tire les câbles jusqu’à atteindre la hauteur souhaitée. L’ascenseur basse vitesse A2A bénéficie d’une technologie 100% française fabriquée en interne avec plusieurs milliers d’installations. Il ne nécessite pas d’espace pour la machinerie puisque tout est intégré dans la gaine. Aucun travaux annexe n’est nécessaire pour son installation grâce à sa structure autoporteuse unique qui se fixe dans le sol. Impossible de rester bloqué dans la cabine. E, en c as de coupure de courant, des batteries amènent l’énergie nécessaire pour vous amener au palier et ouvrir les portes de l’ascenseur privatif pour vous laisser sortir. 

Principales caractéristiques d’un ascenseur de maison

Un élévateur de maison ou mini-ascenseur dispose par défaut de : 

  • Une vitesse d’élévation maximale de 0.15m par seconde 
  • Plusieurs systèmes de sécurité respectant la norme européenne NF EN 81/41, comme une clé de déverrouillage, des batteries de secours en cas de coupure de courant ou encore un bouton d’alerte  etd’alerte et un téléphone dans la cabine permettant d’alerter le service de maintenance 
  • Une capacité d’accueil de 1 à 4 personnes debout ou 1 personne en fauteuil roulant 
  • Une capacité de charge de 200 à 500kg selon les modèles  

L’ascenseur spécialement dédié aux personnes en fauteuil roulant s’appelle l’EPMR (pour élévateur pour personnes à mobilité réduite). Ce type de dispositif est généralement complété d’une barre d’appui, pour faciliter l’équilibre des accompagnants et/ou de la personne à mobilité réduite. 

Devis : le coût d’un ascenseur privatif

Le prix d’un ascenseur privatif dépend très fortement de la configuration de votre logement, du degré de personnalisation et des travaux à prévoir aux alentours de la cage d’escalier, pour découper la dalle notamment. 

Les ascenseurs d’intérieur sont entièrement personnalisables : niveau de gamme, taille de la cabine, sols, portes, boîtes à boutons, habillage extérieur, intégration discrète dans une porte dérobée… 

Les dimensions et le design de la cabine d’ascenseur de maison s’adaptent aussi bien à la configuration du domicile qu’à la décoration intérieure, ce qui fait varier le prix de l’ascenseur privé du simple au triple.  

Tout professionnel sérieux saura vous préciser les coûts à prévoir, non seulement pour l’installation, mais aussi pour la maintenance de votre dispositif. 

Pour un ascenseur privatif, logiquement, il faudra prévoir 1 à 2 rendez-vous de maintenance par an afin de prévenir toute panne et d’entretenir votre élévateur sur la durée. A2A, gGrâce à ses équipes de techniciens de proximité, A2A assurent la maintenance des élévateurs PMR et ascenseurs de maison qu’elle fabrique en France et installe à domicile. 

N’hésitez pas à poser des questions simples au spécialiste pour vous assurer de son sérieux : 

  • Ou est fabriqué l’ascenseur de maison proposé ? (pour s’assurer d’une disponibilité de toutes les pièces détachées) 
  • Votre devis ascenseur contient-il les travaux d’agencement à prévoir pour installer l‘appareil ? 
  • Combien coûte le contrat de maintenance ? Intègre-t-il le coût des potentielles pièces de remplacement ? Celui des pannes en soirée ou le week-end ? 
  • Quel est le système de sécurité ? 
  • Du fait de mon implantation, quel est le meilleur emplacement pour mon ascenseur ? 
  • Y a-t-il des surcoûts à prévoir pour changer de revêtement de sol ou de boîtier de commandes ? 
  • Quel est le montant d’aides ou de subventions auxquelles j’ai droit ? 

Financer son projet d’élévateur PMR

Pour faciliter le maintien à domicile des personnes âgées dépendantes et des personnes à mobilité réduite, l’État français a mis en place des aides pour les particuliers. 

Crédit d’impôt maintien à domicile

Quels que soient vos revenus, le Trésor Public vous accorde un crédit d’impôt pour toute pose d’élévateur, de monte-charge ou d’ascenseur privé. Son montant s’élève à 25% du projet, jusqu’à 5 000€ pour une personne seule et 10 000€ pour un couple. 

« Habiter facile » de l’ANAH

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) prend en charge de 35% à 50% du coût de votre projet d’aménagement en vue d’un maintien à domicile. Cela inclut l’ascenseur, mais aussi l’installation de rampes dans les sanitaires ou d’une douche italienne dans la salle de bains, par exemple. 

Pour bénéficier de cette allocation, il faut habiter un logement de plus 15 ans (donc construit avant les normes PMR), être en perte d’autonomie ou en situation de handicap déclaré.  

Aides du gouvernement sous condition d’âge ou de niveau d’autonomie

Si votre taux d’incapacité dépasse les 80% alors que vous avez moins de 60 ans, vous pouvez cumuler l’aide de l’ANAH avec la PCH (prestation de compensation de handicap) pour financer l’installation de votre ascenseur PMR privé.  

À partir de 60 ans, l’APA à domicile (Allocation Personnalisée d’Autonomie) est versée aux personnes qui en font la demande par le département. Elle se présente sous la forme d’une aide mensuelle ou bien d’une enveloppe pour travaux. Dans ce second cas, l’installation d’ascenseur privé entre parfaitement dans le cadre des dépenses d’adaptation du logement.  

Au-delà de 72 ans, les caisses de retraite accordent souvent des aides au maintien à domicile des seniors en GIR 5 ou 6, donc entièrement ou relativement autonomes. La prime « Bien vieillir chez soi » de la CARSAT aide ainsi les retraités à adapter leur domicile à leurs besoins en réduisant grandement le risque de chute.